Quechua dans l'âme

Publié le par Chris et Céline

Perou 3452

Allez on enchaîne avec cette fois ci le récit de nos 2 jours passés au sein de la communauté Amaru, toujours nichés en plein coeur des montagnes dans un décor à couper le souffle.

Perou 3378

A 2 heures de route (et de piste) de Cusco, on s'arrête en chemin pour saluer nos amis lamas, alpagas et vigognes. 

 La communauté s'implique pleinement dans la préservation de leur environnement et de leur culture. Digne descendant du peuple inca, la langue maternelle demeure le Quechua. Peuple d'agriculteur, les principales denrées sont la pomme de terre (on recense plus de 3000 variétés différentes !!) et le maïs.

Perou 3388

Pour cela, aucun engrais, insecticide ou produits chimiques, on est en plein dans la culture bio... encore moins de machines agricoles (de toute façon le terrain ne le permet pas), tout se fait à la main !! De plus, la communauté s'est engagée dans la reforestation (notamment pins et eucalyptus) afin de conserver l'équilibre de leurs ressources.

Après une cérémonie d'accueil pleine d'émotion où on se fait copieusement arroser de roses blanches et une petite ballade pour s'initier aux plantes médicinales, on passe aux choses sérieuses, le repas !!

Perou 3412Perou 3411

Et quel repas !! Soupe de Quinoa du jardin et ses herbes aromatiques, patates frites pour l'apéro.

Perou 3413Perou 3414

Une nouvelle sorte de patates et une bonne salade de quinoa pour servir notre plat principal .....un peu lourd tout de même !!

Perou 3416Perou 3417

Tortilla de maïs pour accompagner tous ces mets et en guise de dessert : compote de patates gelées (sucrée et chaude).

Perou 3465

Ici, le cochon d'inde n'est pas un animal domestique ....

Perou 3415

.....mais un vrai plat servi pour de grandes occasions (on retrouve le goût du lapin et c'est franchement pas mauvais) qui viendra clôturer notre expérience culinaire !! On n'en peut plus et on se rêve une bonne sieste....

Perou 3421

L'après midi, c'est atelier tissage. Première phase avec la tonte du mouton Kimba, à qui on fait mâcher quelques feuilles de coca pour l'occasion, c'est la tradition. Evidemment on ne prélève pas toute la laine, c'est juste pour tester !!

Perou 3429Perou 3430

Ensuite c'est l'étape teinture. Tout est naturel, ils n'utilisent que des feuilles ou des baies ; là ce sont les feuilles d'eucalyptus qui vont donner la couleur grise à la laine.

Perou 3380

Et voilà toutes les couleurs obtenues !! 100% naturel !!

Perou 3436

Puis c'est le tissage proprement dit. Un savoir faire et une technique extraordinaire pour confectionner vêtements (ponchos, bonnets...), couvertures, nappes... Tous ces articles serviront à la vie quotidienne et seront vendus sur les marchés de la région. Au delà du commerce, le tissage a une grande importance dans la culture inca puisqu'il n'y avait pas d'écrit, le savoir et l'histoire se transmettaient donc oralement et via le tissage. Ainsi les dessins ne doivent rien au hasard et reprennent des symboles ancestraux, différents dans chaque communauté... Là où nous étions, il y en a plus de 80 différents !!

Perou 3438

Et pendant ce temps les enfants jouent... 

Perou 3446

On continue avec l'atelier pomme de terre ; après avoir préparer la terre, on plante les patates. Et je peux vous dire qu'à 3500 mètres, on est vite épuisé !!

Perou 3462

Le soir, après une dure journée de labeur, on se retrouve dans la cuisine autour du repas. C'est sommaire et il fait froid mais on passera un bon moment avec la famille.

Perou 3471

Le lendemain on change de décor. Après un petit dej gargantuesque (tortillas à la coca, crème de maïs et assiette de pommes de terre) on part en ballade pour atteindre le lac qui constitue la réserve naturelle d'eau pour tous les village environnants. 

Perou 3493

A plus de 4000 mètres la montée est un peu rude mais le paysage encore une fois somptueux !!

Perou 3508Perou 3513

Ici, lamas et alpagas patûrent en toute tranquilité.

Perou 3494

Que dire de plus ?? immense et magnifique !

Perou 3522

 

Perou 3539

C'est la pause, le temps de boire une infusion (évidemment avec les plantes naturelles ramassées la veille) et de reprendre du souffle avant de redescendre vers le village.

Perou 3552

L'après midi nous continuons l'aventure pour rejoindre le site archéologique et le village de Pissac. On progresse hors des sentiers battus avec l'impression d'être seuls au monde. 3h plus tard nous découvrons les fameuses terrasses et les vestiges de l'ancienne cité inca.

Perou 3566Perou 3572

Surplombant la vallée, on en prend plein la vue !!

Perou 3604

Perou 3593

Dernière pause avant d'attaquer la descente vers le village (plus qu'une heure, on n'en peut plus !!!) et prendre un collectivo qui nous ramènera à Cusco.

Perou 3547

Au final, 2 jours chez les indiens Amaru, presque en dehors du temps... Une grande pensée pour Grégorio, sa femme et la petite Maria en espérant que tous leurs efforts leur permettent de perpétuer leur mode de vie ancestral tout en profitant des progrés de notre monde.

Quant à nous on se retrouve très vite pour un autre grand moment, la découverte du Machu Pichu !! @+

Publié dans Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

denis 19/10/2010 14:18


il a vachement changer chreustophe sur la 1ere photo.................par contre céline est magnifique !!!


Seb, le cousin ! 27/09/2010 12:32


Tout est bon dans le cochon (d'inde!)???
Bisous à vous 2
@ très bientôt
SEB


Nico Lem 25/09/2010 09:35


Cool, encore de super paysages, en bref en rentrant vous saurez tout faire, vous parlerez toutes les langues...en bref vous avez complètement raison...Continuez à nous faire rêver!!!
Kenavo!


olive 23/09/2010 15:07


cochons d'inde à la broche, moutons encore + surcokés que Jean-Luc Delarue... faudrait pas que Brigitte Bardot tombe sur votre blog, elle risquerait d'en lâcher la rampe!


antho GB74 23/09/2010 13:18


Magique, votre plus beau reportage: vous devenez de vrais pros!!! Nicolas Hulot peut allez pointer au pôle emploi... ;-)

On attend le Machu Pichu avec impatience

A+

AA